Etro Génération Paisley

La maison Italienne célèbre ses 50 ans avec une belle exposition rétrospective.

ECRIT PAR
PUBLIÉ LE
ECRIT PAR
PUBLIÉ LE
TAG
PARTAGER

Etro Génération Paisley

Etro Génération Paisley, l’exposition rétrospective de la maison italienne Etro a ouvert ses portes lors de la FashionWeek de Milan.

Le Musée des Cultures de Milan rend un bel hommage aux collections de la marque et à ses 50 premières années d’activité.

Le parcours commence par la création de tissus et évolue avec la naissance d’un style très personnel à l’identité forte. Paisley, considéré comme l’arbre de vie, est la pierre angulaire de la production d’Etro, un symbole facile à reconnaître.

Les 50 pièces exposées sont portées par nos mannequins 2200 et 3200 recouverts spécialement de plâtre pour un effet statuesque.

Nous ne voulions pas mettre en scène une exposition de vêtements en tant que tels, mais plutôt immerger les visiteurs dans notre monde, en expliquant comment la robe est contente avant qu’elle prenne forme – Veronica Ettro

Le motif Paisley

Le motif Paisley tire son nom de la ville écossaise éponyme. Pourtant ses origines sont perses et désignent le « boteh », motif végétal en forme de goutte. Il symbolise l’amour et le romantisme.

Plus connu en France sous le nom de « motif cachemire », on retrouve sa trace dans de nombreuses civilisations d’Asie Centrale et d’Extrême-Orient. Il est arrivé jusqu’à nous par la route de la Soie au XVIIe siècle. À l’époque, il est un symbole de luxe et d’exotisme et les cours européennes se l’arrachent. Il devient si populaire que les manufactures orientales ne peuvent plus suivre la cadence de production, on commence donc à produire ce motif à Norwich en Angleterre et à Paisley.

Le motif est massivement popularisé par les Beatles et par les hippies du Summer of Love à la fin des années 60.

À propos d’Etro

Comme beaucoup de success stories à l’italienne, Etro est une histoire de famille.

Gerolamo, connu sous le nom de Gimmo, fonde l’entreprise en 1968. À ses débuts, la marque fournit seulement des tissus à d’autres marques de mode. Oscar de la Renta et Kenzo font d’ailleurs partie des premiers clients. En 1981, la marque commence à créer ses propres collections, la première boutique ouvre en 1983 à Milan.

Les Etros, fascinantes figures de la mode italienne, apportent une touche bohème à la confection classique. Grands voyageurs et intellectuels, chacun d’entre eux est animé d’une passion différente.

L’exposition a été conçue et mise en place par la famille, qui comprend la fratrie Kean, Ippolito, et Jacopo.

De nombreux objets exposés font d’ailleurs partie des collections personnelles de la famille.

À propos du Mudec

Le Musée des cultures de Milan a été un choix facile pour célébrer les 50 premières années d’Etro.

Il partage le même esprit nomade et pose un regard ouvert sur les merveilles du monde.

Sources : Vogue, WWD, Mudec, InStyle, WhereAreMilan, Huffington Post.
Crédit photo: Etro
© 2019 Bonaveri France. Tous droits réservés.
Retour haut de page