L’Asie rêvée d’YSL

Le musée Yves Saint Laurent de Paris présente sa première exposition temporaire thématique dédiée à l’Asie.

ECRIT PAR
PUBLIÉ LE
COLLECTIONS LIÉES
ECRIT PAR
PUBLIÉ LE
TAG
PARTAGER

L’exposition

L’exposition rassemble une cinquantaine de pièces d’archive haute couture inspirées de la Chine, l’Inde ou encore le Japon. Elles sont mises en scène sur les mannequins iconiques schlappi 2200 qui côtoient des objets d’art du musée national des arts asiatiques.

« L’Asie a depuis fort longtemps exercé une fascination sur les artistes européens. Dans ses collections, Yves Saint Laurent en livre une vision très personnelle fondée sur une connaissance approfondie de son histoire, de sa culture et de ses arts. »  Aurélie Samuel, Conservatrice du patrimoine et commissaire de l’exposition et directrice des collections du Musée Yves Saint Laurent Paris

Rêves d’Asie

L’Asie a exercé une forte influence sur Monsieur Saint Laurent tout au long de sa carrière. Dans plusieurs de ses collections, il transforme et sublime les vêtements traditionnels. Il s’inspire du folklore et en offre ainsi sa représentation fantasmée.

En 1962, il propose très tôt dans sa carrière une interprétation des manteaux de souverains indiens. Il fera un autre hommage à l’Inde avec des robes drapées reprenant les codes du sari traditionnel.

Plus tard en 1977 lors de sa collection Automne-Hiver, il met la Chine Impériale à l’honneur.

« Des fumées de mon cerveau déchiqueté ressurgissent toutes les dynasties, leur fureur, leur arrogance, leur noblesse, leur grandeur. Je parviens enfin à percer le secret de la Cité impériale d’où je libère, mes fantômes esthétiques, mes reines, mes divas, mes tourbillons de fête, mes nuits d’encre et de crêpe de Chine, mes laques de Coromandel, mes lacs artificiels, mes jardins suspendus. » Yves Saint Laurent

Enfin, le Japon.

Le Japon a exercé une attraction irrésistible sur Yves Saint Laurent tout au long de sa vie. Fasciné par ce pays qui « réussit le miracle suprême de célébrer les noces du passé et du présent », il est passionné par l’époque d’Edo et le théâtre Kabuki. Il réinterprète le kimono, présentant des silhouettes fluides qui rappellent les courtisanes de Gion.

« J’ai abordé tous les pays par le rêve. » Yves Saint Laurent

Informations Pratiques

L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent

Du 02.10.18 au 27.01.19

Musée Yves Saint Laurent Paris, 5 avenue Marceau, 75116 Paris

[email protected] +33 1 44 31 64 00

Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h, nocturne le vendredi jusqu’à 21h.

Fermé le lundi et le 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Le musée accessible aux personnes à mobilité réduite. Un fauteuil roulant est disponible à l’accueil du musée.

Crédit photo: Musée Yves Saint Laurent Paris

COLLECTIONS LIÉES
© 2019 Bonaveri France. Tous droits réservés.
Retour haut de page